Sodium basse pression

Lampes à décharge basse pression et haute pression

On distingue les lampes à basse pression, des lampes à haute pression. Dans la première catégorie, on peut citer les lampes à vapeur de sodium basse pression, ou les tubes fluorescents. L’efficacité lumineuse est respectivement de 100lumens (lm)/Watt (W) et de 200lm/Watt. Dans la seconde catégorie, il y a  et les lampes à vapeur de mercure, et les lampes aux halogénures métalliques. L’intensité lumineuse est respectivement de 100lm/W, et de 60lm/W.

Caractéristiques des lampes à vapeur de sodium basse pression

Cette lampe est composée d’un tube sous forme de U, enveloppé dans une lampe externe. Le vide caractérise l’espace séparant ce tube du verre externe. Un mélange de néon et d’argon constituent l’intérieur du tube à décharge, pour échauffer le sodium jusqu’à 260 °C.

Principes de fonctionnement des ampoules à vapeur de sodium basse pression

L’ionisation du néon produit un échauffement progressif au sein de la lampe à vapeur de sodium basse pression, ainsi qu’une lumière rouge. Une fois la température de 98°C atteinte, le sodium se vaporise, ce qui à son tour produit une lumière jaune. C’est pourquoi la lumière visible tire sur l’orange, du fait de ce mélange entre lumière rouge et jaune.

Lampes à vapeur de sodium basse pression - caractère écologique et utilité

Contrairement aux lampes à vapeur de sodium haute pression, celles à basse pression sont moins polluantes. Cela résulte du fait qu’elles émettent des raies du doublet du sodium. Ainsi, les astronomes, des amateurs aux professionnels, le filtrent aisément.

Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

5 articles

par page
Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

5 articles

par page